Cercle de Silence à Dijon contre « la politique du fait divers »

Cercle de Silence

A l’assemblée nationale, les députés ont parlé de la mort de Lola, une enfant de 12 ans
tuée dans des circonstances atroces.
Ce qui n’est pas surprenant c’est qu’un fait divers soit utilisé comme un révélateur
social par l’extrême droite, en règle générale chacune de ces histoires ne parviennent
pas dans l’espace public légitime…mais en tout cas c’est une technique caractérisant
l’extrême droite. Donner l’impression que les faits divers sont en quelque sorte le
révélateur de phénomènes sociaux plus généraux… cela donne le sentiment qu’elle
parle de la réalité, la réalité ce serait les faits divers. … ça c’est la force de l’extrême
droite c’est de donner l’impression que la société n’est qu’une suite de faits divers.
… l’espace légitime est fortement investi par l’extrême droite on le voit bien par
exemple dans le fait de systématiquement réagir, de systématiquement commenter les
textes, c’est à dire de systématiquement polluer en quelque sorte la discussion publique
en imposant un vocabulaire, un ton, en imposant une manière de voir le monde.
On sait bien qu’il y une manière d’occuper l’espace… en faisant circuler des
informations qui sont de fausses informations …mais qui finissent à avoir une certaine
efficacité par l’envahissement de tout l’espace public.
Elles finissent à chasser la bonne information, c’est à dire ce qui est censé donner forme
à ce qui se passe ,qui est en quelque sorte ensevelie sous une montagne de choses à
moitié vraies, à moitié fausses qui sont tout entière construites pour essayer de servir un
agenda politique qui est celui de l’extrême droite.
Lorsque des gouvernants, et lorsque des média, reprennent les mots, les anecdotes, les
inventions, les fabrications qui sont celles de l’extrême droite,(au lieu de dire c’est plus
compliqué à dire en peu de mots) et bien cela veut dire que les termes de la
conversation sont fixés par l’extrême droite et aujourd’hui les réseaux sociaux jouent un
rôle majeur pour dire c’est de cela que l’on devrait parler, c’est cela qui est important.
Par exemple il est tout à fait intéressant dans l’affaire qui nous occupe que le terme que
l’on entend tout le temps celui de présomption d’innocence… n’est jamais utilisé,
autrement dit nous savons d’avance le résultat, c’est cela que nous dit l’extrême droite,
on voit par un prénom qui n’a pas l’air d’être tout à fait français … on sait que la
personne est étrangère, elle est mise en examen, on sait qu’elle est coupable,. On sait
tout d’avance par ce qu’’il y a le problème de l’immigration et que malheureusement
nos gouvernants n’en font jamais assez dans ce domaine ça c’est ce que les réseaux
sociaux, mais aussi plus généralement l’extrême droite ont imposé petit à petit non
seulement dans des espaces sociaux différents, y compris dans des média légitimes,
mais, aussi dans l’espace politique et on a vu que ces idées débordées à droite, à gauche
et dans tout le spectre politique.

D’après Eric Fassin – Sociologue – Mercredi 19 octobre – 22h00  – France Culture
« Les faits divers , ce sont des faits qui font diversion » P. Bourdieu

LVN Dijon participe au Cercle de Silence le 2ème mardi de chaque moi.

Ce cercle de silence, organisé dans plus de 180 villes en France, exprime :

  • Le refus de traitements inhumains et dégradants que subissent des hommes, des femmes et des enfants sur le territoire français du simple fait qu’ils n’arrivent pas à faire reconnaître leurs droits.
  • Le soutien aux exilés et à ceux qui les accompagnent dans leurs démarches.
  • Le devoir d’informer l’opinion publique et de donner des outils de réflexion pour que chacun puisse se faire une opinion.

À l’initiative de :
ACO ; ACAT ; Amnesty International Dijon, ATTAC; CCFD-
Terre Solidaire ; La Cimade Dijon ; Club Unesco ; Eglise
Protestante Unie de Dijon –Beaune et Côte d’Or ; LVN obserser,
partager, agir ; LDH ; Mouvement de la Paix ; MAN Côte d’Or;
MRAP 21 Dijon, Pastorale des Migrants ; RESF21 ; Secours
Catholique Bourgogne, SOS Refoulement; UJFP Personnes à titre
individuel

Lieu : Place F. Rude

Horaires : 18h à 19h

 

 

Partager cet article :

S'inscrire à la newsletter

Newsletter

Suivez l'actualité de l'Association LVN avec la lettre d'information trimestrielle