Billet du mois de février 2022 par Nicole Vaucheret

Sortir du débat franco-français

Le 19 janvier 2022, alors qu’Emmanuel Macron s’adressait au Parlement européen dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’UE (1), la nouvelle présidente de ce même Parlement, Roberta Metsola, devait rappeler que les échanges étaient censés aborder les questions européennes et pas la politique nationale. Il est à déplorer qu’une tradition constitutionnelle complètement périmée interdise au Président de venir s’exprimer devant l’Assemblée nationale, ce qui aurait été le lieu de ce débat, comme cela se passe en Allemagne (2).

Si l’on veut un peu s’écarter du débat national lié à la présidentielle d’avril 2022, qu’est-ce que les citoyens français attendent de cette Présidence française du Conseil de l’UE ?
Pour répondre à cette interrogation, le Mouvement européen – France a inaguré un Observatoire de la Présidence française du Conseil de l’UE, en partenariat avec Commstrat et Harris Interactive, l’Opinion et la Maison de l’Europe de Paris. Objectif : interroger à intervalles réguliers le regard que portent les Français sur l’Union européenne et sur les sujets prioritaires que la France devrait, selon eux, mettre en avant durant cette période. Une première enquête a eu lieu en décembre (3).
Le deuxième événement de cet Observatoire se déroulera le 1er février 2022 en visioconférence et abordera les projets de régulation de l’espace numérique européen.

Pendant ce temps, moins franco-française, la Conférence sur l’avenir de l’Europe poursuit sa tâche, mais qui en parle en France ?
Les 21-22 janvier, au cours de sa troisième séance, l’assemblée plénière de la Conférence a fait le point sur les 90 recommandations formulées par deux panels de citoyens européens et des panels de citoyens nationaux sur les thèmes « démocratie européenne, valeurs et droits, l’Etat de droit et sécurité » et « changement climatique, environnement et santé ». En effet, ce sont quelque 200 Européens de tous âges et de tous horizons, issus de tous les États membres, qui se sont réunis (en personne et à distance) pour débattre et adopter des recommandations sur les défis que connaît l’Europe aujourd’hui et auxquels elle devra faire face à l’avenir.
Deux autres panels de citoyens européens devraient achever leurs travaux en février : « L’UE dans le monde/migrations » et « Une économie plus forte / justice sociale et emploi / éducation culture, jeunesse et sport/ transformation numérique ». Leurs recommandations seront débattues au cours d’une séance ultérieure de l’assemblée plénière de la Conférence. (4)
Tous les Européens peuvent continuer à contribuer au débat par l’intermédiaire de la plateforme numérique multilingue. (5)

(1) https://presidence-francaise.consilium.europa.eu/fr/actualites/discours-du-president-de-la-republique-devant-le-parlement-europeen-strasbourg-le-mercredi-19-janvier-2022/
(2) https://www.sauvonsleurope.eu/la-privatisation-franco-francaise-du-debat-europeen/
(3) https://harris-interactive.fr/opinion_polls/observatoire-de-la-presidence-francaise-de-lunion-europeenne-vague-1/
(4) https://futureu.europa.eu/pages/plenary

Partager cet article :

S'inscrire à la newsletter

Newsletter

Suivez l'actualité de l'Association LVN avec la lettre d'information trimestrielle