imprimer l'article imprimer l'article

Bien échanger par mail

Après l’exposé du 21 octobre 2007 (journée des animateurs) au siège de LVN par Catherine Morzelle, du groupe de Toulouse et journaliste.

Ce à quoi il faut penser avant d’écrire :

- contrairement au téléphone on ne ressent pas l’humeur de l’interlocuteur. Mais un mail n’est pas sa chasse d’eau. Penser à être relativement neutre, sans être trop froid.
- Le ton n’est pas le même s’il on s’adresse à un seule ou à une multitude de récepteurs.
- Maîtrise du temps :
la personne qui reçoit les messages n’a peut être pas le temps de tout traiter d’un coup, en conséquence, prévoir que la réponse puisse être différée.
- Fiabilité des outils : même si les mails arrivent quasiment instantanément, il arrivent qu’ils se perdent en route, utilisez les accusés de réception.
- Attention au recopiage des listes d’adresses, n’oubliez pas celui qui l’a envoyée.

Construction du message :
- Il faut se mettre à la place du public qui lira l’information.
- la courtoisie : utiliser l’empathie, penser à l’autre, s’obliger à faire court
- Gérer les invitations : donner la date limite de réponse dans l’objet. Codage a créer au national
- Penser à la présentation du sujet et à l’orthographe.
- visibilité du message en objet : date réponse, sujet, usage. ex : Rép:26/12-r-v Spi-Animation.

Le contenu du message :
- Rédiger une synthèse du texte envoyé en P.J. dans les mails (200 à 400 signes, 3-5 lignes).
Cette synthèse sera copiée en tête de la P.J.
Chaque P.J. sera signée. A chaque pied de page : auteur, sujet, date, numéro de page.
- lorsqu’un message est important ou personnel, les accusés réception sont parfois nécessaires.
- Indiquer la différence entre qui est visé et ce à quoi il faut répondre.
Il est préférable de traiter un seul thème d’information par message pour faciliter la lecture et le tri par le récepteur.


(c) 2008 Association La Vie Nouvelle
conception et réalisation Insite
Soutenir par un don