imprimer l'article imprimer l'article

Comment réussir un « webinaire vivant »

Texte en complément de Citoyens 379 de Michèle et Yves Le Bars, Groupe Vallée de la Bièvre

D’abord, nous souhaitons passer deux heures et demie ensemble pour partager une soirée sur un thème. Ce jour-là nous choisissons de parler des séparatismes, sujet qui préoccupe beaucoup d’entre nous. Nous utilisons « zoom » mais d’autres applications offrent des possibilités comparables. L’inscription des participants s’est faite avec « Framaforms ».

Le jour dit un petit groupe a préparé les documents à partager, des personnes ressources apportent leurs compétences, le travail en sous-groupes se met en place, des copies d’écran sont diffusées, chacun peut intervenir à tour de rôle, un secrétaire de séance prend des notes, un grand témoin intervient in fine. Ces différentes modalités rendent la réunion très vivante. Quel défi !

À tout moment, un participant peut s’exprimer en ouvrant : « conversation » en bas de son écran, ou demander une prise de parole en cliquant sur « lever la main ».

Des outils complémentaires sont bien utiles à l’animation :

  1. Le nuage de mots, sur les mots associés au thème choisi, remplace le travail que l’on fait souvent avec des post-it. C’est rapide : dix minutes. Les participants cliquent sur le lien indiqué dans « conversation » (utiliser par exemple le logiciel AnswerGarden, que l’on trouve sur le Net). On peut commenter le résultat.
  2. L’animateur ou celui à qui il a donné cette possibilité présente un Power point en « partage de documents ». C’est une information sur le thème : 15 mn ou plus.
  3. On redonne la main aux participants par un sondage. Plusieurs pistes de réflexion sont proposées, le logiciel permet de réaliser un sondage pour repérer les préférences. Nota : chaque ordinateur compte pour une voix même si plusieurs personnes le partagent : 10 mn. L’animateur commente le résultat.
  4. Le logiciel de zoom permet de répartir les participants en salles de conversation, numérotées sans qu’on puisse choisir son groupe, ce qui facilite les interconnaissances. On peut définir le nombre de personnes par salle (cinq à huit est un bon chiffre). Ensuite, on laisse chaque groupe travailler avec les consignes ad hoc : définir la piste travaillée, un maître du temps, un rapporteur… environ 30 mn.
  5. Une restitution par chaque rapporteur est écoutée par le grand témoin qui va suivre. 30 mn (pour six groupes).
  6. Le grand témoin intervient, questions et débat : 45 minutes.

(c) 2021 Association La Vie Nouvelle
conception et réalisation Insite
Soutenir par un don