imprimer l'article imprimer l'article

Citoyens n°372 - juillet 2019

L’homme est-il un animal intelligent ?
Je me pose la question. Reagan avait répondu en 1983 : « il n’y a pas de limite à la croissance, car il n’y a pas de limite à l’intelligence humaine... »
Mais à bien considérer les grands épisodes de l’actualité récente, je n’en suis plus vraiment convaincu. Je recense plutôt de l’orgueil, de l’aveuglement et de l’imprévoyance dans un court-termisme ravageur.
Et je repense à la phrase du philosophe historien Arnold Toynbee : « les civilisations meurent par suicide, non par meurtre. » (Lire pages 14 à 20 notre dossier sur l’effondrement).
On reproche aux théoriciens de l’effondrement de jouer les Cassandre. Mais se rappelle-t-on que Cassandre avait raison ?
Fille du roi Priam, elle avait supplié qu’on prenne toutes les dispositions pour éviter la chute de Troie qu’elle voyait s’annoncer. Personne ne l’a crue. Elle avait pourtant énoncé une prévision juste.
La notion d’effondrement commande qu’on réfléchisse à l’après. Quel monde reconstruire ?
Que faire ? Le Grand Débat National (cf. dossier pages 3 à 10) n’a pas vraiment pris toute la mesure des problèmes qui se posaient. Et comment approfondir les sujets, trouver les solutions adéquats.
Deux chiffres publiés récemment donnent la balance de nos choix : l’agriculture bio pèse désormais neuf milliards d’€ dans notre pays. C’est exactement le montant de nos exportations d’armes en 2018.
La crise des Gilets Jaunes exprime cette angoissante impression de ne pas pouvoir être entendu. Sommes-nous encore des animaux sachant communiquer ?

François Leclercq
Président de LVN

- Grand débat national

- Lire les écritures

- Effondrement

- Actualités de nos Territoires

- Méthodo

- Vie du Mouvement


(c) 2019 Association La Vie Nouvelle
conception et réalisation Insite
Soutenir par un don