....................................................................

Sur le même thème

- Formation personnaliste -
Une expérience-action en Aveyron

Traverser la violence "pas à pas"... Pour découvrir la non-violence

Groupe LVN de Rodez

Le groupe LVN de Rodez a créé en 2005, avec cinq autres associations, une Coordination Aveyron pour l’Éducation à la Non-violence et à la Paix qui adhère à la Coordination Française depuis 2011. A l’origine, il y a cette conviction que "La violence n’est pas nécessairement une fatalité qui nous immobilise : elle peut être traversée et dépassée" (O. Arnera).
Une telle démarche de prévention rejoint les orientations de La Vie Nouvelle dans le soutien du développement personnel pour construire avec d’autres "une société à laquelle chacun trouve un sens, où chacun trouve sa place". C’est pourquoi le groupe de Rodez s’engage fortement dans cette action.

La Coordination Aveyron pour l’Éducation à la Non-violence et à la Paix a pour objectif la promotion d’une éducation à la non-violence et à la paix, en direction notamment des enfants et des jeunes. Elle a conduit plusieurs actions, en commençant par des conférences et des films en 2005.
En 2007, l’exposition "Silence, la violence !" a concerné 3 205 enfants de 6 à 12 ans, scolarisés en primaire, et 800 adultes.
Le groupe La Vie Nouvelle est engagé à plusieurs niveaux, notamment par la participation de 6 membres du groupe au CA de la Coordination. Depuis 2010 la Coordination a mené des actions dans les collèges qui ont mobilisé beaucoup de personnes, dont la majorité du groupe LVN pour faire passer le questionnaire dans chaque classe. Le groupe s’est aussi engagé dans un soutien financier. Il est régulièrement tenu au courant du déroulement du projet.

"Violence en pièces"
De nombreux jeunes et adultes ayant exprimé le besoin d’approfondir des thèmes sur la violence afin de la prévenir, la Coordination a engagé un travail de recherche pour la proposition d’outils de prévention facilement utilisables.

En 2010-2015, la Coordination a mis en œuvre une action "Violence en pièces" dans neuf collèges de l’Aveyron. Elle a concerné 3 800 collégiens, leurs parents et les personnels. Elle s’est déroulée en 3 démarches : un diagnostic ; un spectacle "Après coups" de la troupe Sketch’up de Marseille ; des actions de prévention dans les collèges. Des centres sociaux ont également participé aux actions.

Cette expérience a permis un constat : la violence, présente sous plusieurs formes (coups, moqueries, insultes, cyberharcèlement, mises à l’écart, racket...) est "ordinaire", quotidienne et parfois peu visible. Bien que non spectaculaire, elle présente le danger de la banalisation. Répétée, elle peut devenir explosive. 8 % des collégiens concernés par notre action ont été "sur-victimes", c’est-à-dire victimes de 5 types de violence répétée.

Du nouveau : une mallette pédagogique !
En 2016, la Coordination enrichit le projet "Violence en pièces" ; il s’agit de mettre à la disposition des organismes qui le souhaitent des outils de prévention facilement adaptables à leur contexte de vie, au temps dont ils disposent et à leurs besoins.
Sont proposées cinq animations pour jeunes et adultes :
• un questionnaire créé par l’Observatoire International de la Violence à l’école. pour un état des lieux dans les collèges de l’Aveyron ;
• des actions de formation ;
• un spectacle "Après coups" par la troupe Sketch’up de Marseille ;
• un parcours exposition "La non-violence, une force pour agir" (MAN) ;
• une mallette pédagogique "Pas à Pas".

Jouer pour prévenir
La mallette "Pas à Pas" créée par la Coordination Aveyron propose une démarche de prévention qui invite les participants à prendre le temps de s’asseoir pour parler ensemble. Ils cheminent "Pas à Pas" dans la découverte des mécanismes de la violence, des sentiments et émotions qui animent agresseurs et victimes.
Des supports concrets permettent réflexion et échanges sur la réalité des violences vécues dans un contexte déterminé.
Des séances d’1h30 pour aller plus loin :
• Projection d’un sketch "Après coups" qui met en scène une situation concrète de violence que les victimes parviennent à traverser.
• Des groupes de discussion de 5 à 7 personnes offrent des lieux d’échange privilégiés, avec un animateur qui garantit écoute et confidentialité.
• Des questions, adaptées à chaque sketch, proposent des pistes de réflexion et facilitent l’appropriation par chacun des messages délivrés par les sketchs.
• Un jeu de cartes structure les échanges. L’expression aux autres membres du groupe de ce qu’il perçoit et ressent permet à chacun d’interroger sa propre expérience face à des situations du même type dans son contexte de vie.

"Pas à Pas" peut être utilisé pour des jeunes, des parents, des professionnels, des familles...
Aussi beau soit-il, un outil qui n’est pas utilisé ne sert à rien... C’est pourquoi la Coordination développe actuellement une stratégie de communication pour la diffusion de ses propositions.
La communication de l’ensemble du projet a commencé auprès des équipes des collèges avec le soutien du directeur des services de l’Éducation nationale et la direction de l’Enseignement catholique, auprès des associations qui composent la Coordination, les centres sociaux, les établissements à caractère social, les structures d’animation des jeunes… Nous avons déjà vendu 9 mallettes et nous sommes sollicités pour la formation d’animateurs. Nous avons demandé aux structures de nous faire des retours mais il faudra un peu de temps pour qu’elles nous parviennent.

Contacts : education.nvp12 gmail.com

retour à la liste des articles format imprimable

- Plan du site - Mentions légales - Contacts - mise à jour : 12 juillet 2018
Soutenir par un don