....................................................................

Sur le même thème

- Formation personnaliste -

Bienveillance et pleine conscience de l’instant

Témoignage de Marie-Claude Levent, groupe LVN de Poitiers

Marie-Claude enseigne le yoga dans un cadre associatif depuis une douzaine d’années. Aujourd’hui retraitée d’entreprises publiques, Marie-Claude est aussi conseillère municipale, représentante consommateurs au sein du Comité de gestion d’une Coop bio, co-présidente du groupe LVN de Poitiers et très activement impliquée dans sa famille auprès de ses nombreux petits-enfants.

"Lorsque, à 20 ans, je me suis allongée pour la première fois sur un tapis de yoga, je ne savais pas où me mènerait ce chemin.
Il m’a permis de découvrir au fil des années, dans la persévérance de la pratique, cette "sagesse à médiation corporelle" qui permet de vivre notre condition d’humain dans toutes ses dimensions.
Le yoga m’a aidée d’abord à me sentir bien, et même globalement de mieux en mieux dans mon corps, dans l’acceptation de ce qu’il est cependant, chaque jour différent. Comme dit le proverbe indien, "fais du bien à ton corps si tu veux que ton âme ait envie d’y rester" !
La pratique est pour moi l’occasion privilégiée de vivre le plus intensément possible l’instant présent de la posture, aussi simple soit-elle, et de la respiration ; une de mes enseignantes disait souvent : "maintenant c’est cadeau, c’est pour cela qu’on l’appelle présent !" et aussi "quel merveilleux maintenant, ça ressemble à l’éternité !". Cette attention développée à chaque instant a pour but de mieux "agir avec pleine conscience et une totale attention dans tous les actes de la vie quotidienne".
Ma pratique m’aide à avoir une attitude plus juste dans ma relation avec les autres (ce qu’on appelle, en yoga, l’ouverture du cœur). Il s’agit pour moi d’une grande bienveillance à cultiver cette attention qui porte vers l’autre, vers le monde. A l’image du souffle, "l’acte par lequel l’homme s’ouvre et se referme, se donne et se reçoit de nouveau, s’abandonne et se retrouve, dans une incessante et vivante transformation". On est loin d’une discipline repliée sur elle-même, autosuffisante !

Ma pratique s’accompagne depuis plusieurs années de l’approfondissement des textes fondateurs du yoga. Celui-ci y est défini comme "l’arrêt de l’activité automatique, des tourbillons du mental" ayant pour but "qu’alors se révèle notre Centre, établi en lui-même". C’est une invitation à favoriser le silence intérieur, les conditions de l’intériorisation, de l’attitude méditative, qui permet de se relier à plus grand que soi, abandon et totale confiance dans le Tout Autre, l’Être, que pour ma part je nomme Dieu."

retour à la liste des articles format imprimable

Soutenir par un don