....................................................................

Sur le même thème

- Démocratie -
- Engagement -

L’engagement associatif s’apprend à l’école, oui, mais...

Par Yvonne Toussaint, Comité de rédaction

De l’école primaire à l’enseignement supérieur, le système éducatif affiche le souci de faire des jeunes Français des citoyens actifs, conscients de leurs responsabilités, capables de s’engager.

Le 11 juillet 2006, est paru un document intitulé "Socle commun des connaissances et des compétences", qui indique tout ce qu’il est indispensable de maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire, organisé en sept compétences. Or si les cinq premiers domaines recoupent les contenus des programmes d’enseignement, les deux derniers concernent des compétences sociales et civiques, celles de l’autonomie et de l’initiative de l’élève.

Il s’agit de se préparer à la vie de citoyen, de permettre aux élèves de devenir des acteurs responsables de la démocratie. L’école doit permettre à chacun de devenir autonome et ouvert à l’initiative, elle doit favoriser une participation efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle.

Les premiers pas

L’école incite, de manière progressive, à la prise de responsabilité, à l’exercice des droits à travers la délégation, par l’intermédiaire des représentants élèves à différentes instances.

Dès l’école primaire, existe un conseil de délégués. A tour de rôle, un ou deux élèves de chaque classe en sont membres. Au cours de débats organisés par l’enseignant, ils notent les besoins et souhaits des élèves, qu’ils exposeront lors des réunions de conseils de délégués. Un cahier des débats permet de rendre compte à la classe. Les sujets vont de l’aménagement des locaux ou de la cour à des projets de sortie, ou l’élaboration des règles de vie.

Cet aspect de délégation se poursuit sur le mode électif au collège et au lycée. Dès la 6e, les élèves candidats sont invités à établir un programme, des élections ont lieu dans chaque classe sous la houlette du professeur principal, l’ensemble des délégués élit deux représentants au Conseil d’Administration, qui siègeront aussi dans d’autres instances de l’établissement scolaire.

L’engagement au lycée

C’est au lycée que l’apprentissage de la délégation citoyenne est la plus effective. Plusieurs structures fonctionnent avec succès depuis plusieurs années.

Le Conseil de Vie Lycéenne regroupe 10 délégués, 8 représentants des personnels enseignants et non enseignants, 2 représentants des parents. Le président en est le chef d’établissement, le vice-président étant un lycéen.

Les lycéens sont représentés au niveau académique par un Conseil Académique de la Vie Lycéenne, et au niveau national par le Conseil National de la Vie Lycéenne, qui formule des propositions concrètes, par exemple sur le thème de l’environnement, du respect.
Les élèves s’y expriment vraiment et se confrontent avec profit à l’administration et aux personnalités qui la représentent.

FSE et Maison des Lycéens

Le système éducatif incite aussi à la participation volontaire et active au sein des associations loi 1901 : le Foyer Socio-Educatif, auquel s’ajoute dans les lycées et lycées professionnels la Maison des Lycéens.
Leurs objectifs sont de développer la vie sociale et culturelle de l’établissement, la participation et le rapprochement des élèves et des adultes au travers de diverses actions d’animation, de clubs, d’exposition, de gestion d’espaces de vie et de rencontres.
Les postes de responsabilités sont occupés au collège par des adultes.
En 1991, ont été créées les Maisons des Lycéens, dont la différence avec les FSE tient essentiellement en ce que les responsables sont obligatoirement des lycéens majeurs.

Lieu de dialogue et de convivialité, la Maison des Lycéens est un espace mis à la disposition des élèves. Elle représente un appel à l’autonomie réelle dans la gestion du lieu, des activités, des financements et dans la maîtrise des situations.

Ces lieux d’apprentissage sont-ils de la poudre aux yeux ou l’occasion de premiers pas concrets et prometteurs ? Certains élèves s’y montrent très actifs.

Il en va des adolescents comme des adultes. Quelques-uns s’engagent très activement, se révèlent à eux-mêmes et aux autres, d’autres suivent, beaucoup ignorent ou ne sont que consommateurs.

retour à la liste des articles format imprimable

- Plan du site - Mentions légales - Contacts - mise à jour : 13 octobre 2017
Soutenir par un don