....................................................................

Sur le même thème

- Europe -

Les sept défis de la société grecque

Par Bernard Lagache, Groupe de Lyon-Saint-Etienne

Les défis auxquels la Grèce est confrontée aujourd’hui peuvent être illustrés par sept des travaux d’Héraclès (Hercule).
Il faut rappeler qu’Hercule est sorti vainqueur de ces travaux, même s’il lui a fallu au moins dix ans pour les accomplir. De même, la société grecque - citoyens et dirigeants - devra s’inspirer de sa détermination, de sa force d’âme, pour gagner les challenges qui l’attendent aujourd’hui.

I. Tuer le lion de Némée

Hercule a étouffé le lion de Némée à la peau impénétrable et il a rapporté sa dépouille ; il s’est protégé avec sa peau pour affronter tous les autres dangers.

La Grèce est le premier pays européen pour les dépenses militaires : 3,7 à 4% du PIB contre 2,4% en France, le service militaire est le plus long d’Europe : 12 mois pour l’armée de l’air et la marine, réduction à 9 mois pour l’armée de terre.

Une réduction de 15% par an des dépenses militaires aurait un impact positif direct sur la réduction du déficit budgétaire (-0,6% du PIB).
En effet, les menaces aux frontières n’ont plus vraiment lieu d’être. A noter qu’en deux semaines de formation gouvernementale, Georges Papandreou (Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères) est allé à Chypre, a serré la main de son homologue de Turquie (Erdogan) et s’est rendu dans l’ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM). Il s’agit des 3 sujets de contentieux aux frontières grecques.

II. Tuer l’hydre de Lerne

Cette hydre à 12 têtes voyait celles-ci repousser sans cesse même une fois tranchées.

Le journal "To Vima" publiait en février 2009 les 12 foyers de corruption qui gangrènent les grandes institutions : services fiscaux, police (pour les contraventions), hôpitaux, médecins ("les petites enveloppes douceur" avant les interventions chirurgicales…), l’Eglise (scandale Vatopedi en 2008) ; les services publics (2 200 € à payer pour un permis de construire, etc.), les banques, les avocats : un Grec sur trois déclare avoir été témoin d’un pot de vin !

L’économie de la Fraude c’est environ un milliard d’euros utilisés à payer des actes de corruption, c’est une économie souterraine d’environ 35%, facilitée par l’absence de dispositifs législatifs ad-hoc (cf. loi en France sur l’endos de chèque interdit depuis 1978) et par les paiements en liquide.

Le taux de transparence (4,6/10) attribué par l’agence indépendante Transparency International met la Grèce à la dernière place de l’UE (Danemark : 1er rang : 9,3/10).

III. Nettoyer les écuries d’Augias

Ces écuries n’avaient jamais été nettoyées et infestaient la région.

Auditer les comptes de l’Etat et des sociétés parapubliques et étatiques est un impératif premier : reporter les pertes latentes, identifier l’endettement caché sur d’autres opérateurs (ex. : la dette des hôpitaux est de 6 milliards d’euros -2,5% du PIB - à l’égard des PME grecques). Ce système met les nouveaux dirigeants dans une situation indéfendable avec une crédibilité voisine de zéro : ainsi les déficits publics sont passés en trois semaines de 6 à 12,5% du PIB et l’endettement de 80 à 120% du PIB !

"Game is over" : fini de jouer ! J.-P. Juncker, Président de l’Euro-groupe, s’est adressé ainsi au nouveau Ministre des Finances grec, M. Papaconstantinou, le 20 octobre 2009.

IV. Rapporter les pommes d’or du Jardin des Hespérides gardées par Lardon

Hercule, utilisant tout l’art de la ruse et de l’intelligence demanda à Atlas d’aller les cueillir en leur proposant de les remplacer pour porter le ciel….

L’investissement dans l’Education se verra récompensé de fruits dorés, tels le maintien des élites au pays, une cohésion sociale plus forte.
Aujourd’hui l’investissement éducatif est trop faible, trop inefficace, trop inégal. La formation tout au long de la vie est insuffisamment développée : 2% de la population en âge de travailler est inscrite à un cours (11% en Europe). Le taux de chômage des jeunes diplômés est supérieur à celui des non diplômés, ce qui constitue une exception européenne.

V. Dompter le taureau crétois de Minos

Le roi de Crète, Minos, n’avait pas voulu rendre le taureau à Poséidon (dieu de la mer).

Combattre l’inégalité des revenus par des lois sociales et un système fiscal redistributif est un impératif premier. L’évasion fiscale doit être contrôlée et le système fiscal, s’il est juste, sera mieux accepté par la population.

VI. Descendre aux Enfers et enchaîner Cerbère

Les défis pour aujourd’hui sont nombreux :

  • la création d’un ministère en charge de mettre en œuvre les principes "Climat",
  • la stimulation de politiques d’entreprises prenant en compte le développement durable,
  • le développement d’un nouveau moteur d’investissement : l’économie verte.

Ce seront autant de signes de volonté de descendre aux enfers pollués et d’enchaîner ce monstre à trois têtes : les émissions de polluants, la non-protection de l’environnement, le bruit.

VII. Capturer les juments mangeuses d’hommes de Diomède

Les incendies de 2007 ont tué 77 personnes. Les accidents de la route tuent environ 4 500 personnes (6 fois plus qu’en France, proportionnellement à la population). Le tabac raccourcit significativement l’espérance de vie.

Cette insécurité et les lacunes dans les politiques de prévention sont mangeuses d’hommes et de femmes, il faut donc réagir par des politiques de prévention ou de sanction adaptées.

Il faut insister surtout sur la prévention des incendies, aujourd’hui handicapée par la spéculation foncière et le manque de moyens et d’éducation à la sécurité.

retour à la liste des articles format imprimable

- Plan du site - Mentions légales - Contacts - mise à jour : 31 août 2017
Soutenir par un don