....................................................................

Sur le même thème

- Emmanuel Mounier -
- Formation -

L’animation participative et créative

Par Eric Langevin, Co-animateur de l’atelier "Modes de Vie
Fév. 2010

Réfléchir à l’évolution des modes de vie nécessitait pour nous de faire travailler les participants en adoptant de nouvelles méthodes de travail répondant mieux aux exigences et aux besoins de la société actuelle (complexification des enjeux, multiplicité des acteurs concernés, raccourcissement des délais).

Inspirée de méthodes développées entre autres au sein d’universités (ex. : World Café du MIT) ou de cabinets de consultants (ex. : ASE de Capgemini, Future Search…), l’animation participative et créative propose un cadre et une méthode de travail pour faciliter la collaboration entre acteurs.

En quoi consiste l’animation participative et créative

Combinant méthodologie participative et utilisation de l’espace comme élément structurant les échanges et interactions, cette méthode vise à aider les équipes projets à vivre des Eureka et réaliser leurs chefs-d’œuvre. L’idée est que chacun des membres d’une équipe confrontée à un problème à résoudre arrive au point où il se dit "C’est ça. Comment je ne l’avais pas vu, c’est tellement évident". Cette vision partagée du projet déclenche la co-décision puis l’action collective. Ensuite il s’agit de construire collectivement pierre après pierre avec détermination et persévérance pour réaliser le chef-d’œuvre.
L’animation participative et créative permet d’animer, de participer et de créer. Animer c’est donner vie, mettre en mouvement. Pour mettre en mouvement une équipe, il lui faut un but, un projet ambitieux, clair et précis qui ait du sens, qui inspire, motive tout en étant ancré et cohérent avec la réalité dans laquelle il s’inscrit.

Une méthode qui correspond à l’idéal personnaliste

Réaliser un tel projet ne peut être qu’une action collective. Elle demande donc la participation, la collaboration d’acteurs engagés pour que des apports individuels et de leur enrichissements itératifs émerge une intelligence collective, une créativité à même de trouver des réponses nouvelles aux obstacles rencontrés. La facilitation vient, dans ce processus, fluidifier et faciliter la communication interpersonnelle et les interactions entre individus.

La responsabilité, l’engagement mais aussi la foi en l’homme et en l’avenir que porte la théorie de Mounier est inscrite dans cette façon de travailler. Concrètement, pour le groupe Modes de vie, il a d’abord fallu co-construire avec Bernard (animateur de l’atelier) puis avec les participants à la fois les objectifs de l’atelier, le contenu de ce qui serait travaillé au cours des rencontres mais aussi la façon de les animer.

Construire une méthode

Il en a résulté des animations alternant du travail individuel, du travail en sous-groupes et du travail en plénière ; des exercices ludiques faisant appel à des méthodes en créativité (utilisation de cartes mentales, dessins collectifs, jeu du Tao…), des réflexions analytiques autour de questionnements approfondis notamment autour des 5 questions stratégiques "1. Quoi", "2. Pourquoi", "3. Quand", "4. Comment" et "5. Qui" ; le tout en cherchant toujours à relier la dimension individuelle et personnelle à une dimension collective et sociale.

Le résultat a été avant tout le plaisir d’échanger, construire, dénouer, partager et tout simplement vivre des moments privilégiés ensemble. Et cela a été rendu possible parce qu’il y avait un groupe avec des jeunes et des "vieux", des hommes et des femmes, qui venaient ou ne venaient pas mais qui étaient toujours suffisamment nombreux, ouverts, accueillants et impliqués pour que notre conversation soit à la fois riche et sympathique.

Pour plus d’information sur l’animation participative et créative :www.o-teamwork.com

retour à la liste des articles format imprimable

- Plan du site - Mentions légales - Contacts - mise à jour : 25 avril 2017
Soutenir par un don